Compétition féroce…

Compétition féroce…

« Compétition féroce entre frères jusqu’à la violence physique, lors d’un jeu sportif (surtout) ou même lors de jeux dits « de table »… Un garçon de 11 ans, très extrême et à cheval sur les règles, et un autre plus grand, qui veut toujours gagner. Que faire ?» me demande Mélanie, découragée. 
Tout d’abord, l’adolescence est une période où tout se transforme : puberté, détachement familial, l’importance de la gang, affirmation forte de ses choix et ses opinions, estime de soi fragile… Votre enfant est souvent en mode réactif. C’est une période qui bouleverse le cœur des parents, car rien n’est plus pareil, un âge qui demande un ajustement constant.
Voici quelques pistes d’observation, de réflexion et quelques solutions qui t’aideront dans ton processus de résolution de conflits.
Savoir-Être :
Rester à l’écoute et respectueux.
Savoir-Faire :
– Quel est l’objectif souhaité? Il est important de l’établir clairement.
– Poser des questions ouvertes quand le moment se présente. Il n’y a pas de bons moments spécifiques, ça peut être en allant le reconduire à son activité, à la table, etc.
S’informer de notre ado par les questions ouvertes est la manière idéale de communiquer. Ça les responsabilise dans leurs choix et permet d’en savoir un peu plus sur leurs pensées. Même si certains jeunes qui ne répondent pas toujours avec l’attitude que nous souhaiterions, ça les fait tout de même réfléchir. En tant que parents, notre rôle est aussi de les aider à penser et à analyser.
– Parler beaucoup par « je ». De cette façon, ils ne se sentiront pas attaqués personnellement, mais plutôt respectés. Ils vont être plus ouverts à vous écouter.
– Valoriser leurs attitudes et bonnes actions

Pour ton fils de 11 ans :
Points à observer :
– Est-ce qu’il se sous-estime par rapport à son frère? A-t-il de la facilité à se faire des amis? Comment se passe son apprentissage scolaire et ses notes? Est-il plus timide? Manque-t-il de confiance en lui? Devient-il plus susceptible? Plus anxieux? A-t-il plus de difficulté à réussir ce qu’il entreprend que son frère?
– Pourquoi est-il plus à cheval sur les règles? Est-ce tout simplement que ça fait partie de son tempérament? A-t-il besoin de ça pour se sentir en sécurité? En est-il ainsi dans toutes les activités, études, dans tout ce qu’il entreprend?
– Est-ce qu’il est capable de rire de lui-même, d’avoir de l’autodérision? Se sent-il attaqué personnellement au moindre petit rire? Est-il susceptible?
– Essayer de jouer selon les règles du jeu et de faire un feed-back par la suite : est-ce que tu t’es bien amusé?
– Concernant la compréhension des mots, sarcasmes… où en est-il? Parfois c’est la sphère langagière compréhensive qui est peut-être plus lente que pour son frère. Il a peut-être besoin davantage de temps pour intégrer en lui le message et ensuite le verbaliser. Étant donné qu’il est incapable de répondre rapidement, est-ce que ça le frustre? Peut-être que l’ainé a une plus grande rapidité d’esprit et sait comment faire fâcher son petit frère?
Questions à lui poser :
– Comment te sens-tu vis-à-vis ton frère?
– Qu’est-ce qui se passe en toi quand les règles du jeu ne sont pas respectées?
– Qu’est-ce qu’on peut faire pour que tu apprennes à t’amuser? Qu’est-ce que ça veut dire pour toi s’amuser?
C’est important qu’il apprenne à s’amuser. Vous pouvez l’aider dans cette démarche.

Pour ton fils plus vieux :
– Comment te sens-tu vis-à-vis ton frère?
– En quoi est-ce important pour toi de toujours gagner?

Questions pour tes 2 gars :
– Qu’est-ce qui se passerait si tu perdais à ce jeu?
– Comment te sens-tu quand tu gagnes?
– Est-ce enrichissant d’agir et de penser ainsi?
D’après ce que tu m’écris, ils expriment leurs frustrations par la violence physique. Peut-être peux-tu installer dans un endroit approprié un sac de boxe et/ou d’autres appareils, afin qu’ils puissent dépenser leur énergie? Les gars ont besoin de se défouler. C’est une façon pour eux d’exprimer leur colère et leur frustration. Ils ont plus de difficulté à exprimer verbalement leurs émotions.
Ça pourrait être une entente à prendre avec eux : quand ils veulent se battre, ils vont à cet endroit pour se défouler, ou bien encore, ils font 20 push-up. Ça va leur permettre de se calmer et pouvoir discuter et trouver une solution à leurs problèmes par la suite.
Je crois qu’il serait important de prendre un temps de discussion familial pour partager les valeurs que vous et votre conjoint voulez leur transmettre sur ce sujet, comme l’importance de savoir perdre et/ou gagner. Profitez de cette occasion pour que chacun apprenne à écouter, émettre son opinion et respecter l’autre dans son unicité. Ensemble, travaillez sur des solutions, sur les points faibles à améliorer.

J’espère que ma réponse va t’aider à améliorer la relation de fratrie !
Bonne chance Mélanie!

Participez à la communauté familiale la plus branchée.

*Reçus d’assurance disponibles
Linda Cusson Coach, auteure et conférencière
Services aux familles à domicile,skype/téléphone
Service aux éducatrices
450-522-2872
linda@parentsbranches.com
www.parentsbranches.com
www.facebook.com/parentsbranches

Partagez
octobre 18, 2015 / Comportements

Partagez l'article

À propos de l'auteur

Commentaires

Aucun commentaire à ce jour

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *